La DGEFP, le Copanef, le Cnefop, le FPSPP et l’Anact publient le rapport final de l’expérimentation relative aux Actions de Formation en Situation de Travail (AFEST). Ce rapport s’appuie sur 21 projets expérimentaux conduits par des Opca.

 

Expérimenter, innover pour construire une nouvelle modalité de formation

Cette expérimentation officiellement lancée en novembre 2015 à l’initiative de la DGEFP et pilotée avec les partenaires sociaux (Copanef, FPSPP), avec le soutien du Cnefop, a bénéficié de l’appui du réseau Anact-Aract, opérateur en charge du déploiement opérationnel, du suivi et de la capitalisation des projets. Elle s’est déroulée sur une période de plus de 2 ans.

13 OPCA se sont engagés dans la démarche, dont 10 ont pu aller jusqu’au bout – Actalians, Afdas, Agefos PME, Constructys, Fafih, Fafsea, Opcalia, Opcalim, Opca TS, Uniformation. Ils ont co-élaboré avec 50 entreprises des projets très divers. 70 salariés ont testé cette nouvelle modalité de formation dont 8 salariés en contrat en alternance, 5 en contrat d’insertion et 2 en contrat saisonnier. Une évaluation en continu par l’expérimentation distingue cette démarche des habituelles « évaluations d’impact ». Chacune des parties – Opca, entreprise et apprenant – a contribué de manière collaborative à construire cette nouvelle modalité de formation, accompagnées par le réseau Anact- Aract, des consultants et des organismes de formation, ainsi que des experts.

 

Les résultats de l’expérimentation confirment que les situations de production peuvent être transformées en situation de formation, déclare le Copanef, co-pilote de l’expérimentation, sous des conditions d’organisation qui permettront d’éclairer l’accompagnement des entreprises et le dialogue social en leur sein.


En savoir plus sur l’Afest