Pourquoi des expérimentations territoriales ?

Les modalités de formation sont parfois inadaptées aux parcours des demandeurs d’emploi.

L’accès peut de fait être complexe quand il s’agit de mobiliser des personnes qui alternent périodes de chômage et emplois courts ; de même, les modalités pédagogiques ne sont parfois pas assez souples pour correspondre aux attentes et aux besoins des publics.

 

Organisation et financement

Pour faire émerger de nouvelles modalités de formation, les partenaires sociaux, dans le cadre de l’avenant 2 à la convention-cadre 2015-2017 avec l’État, ont introduit une expérimentation territorialisée visant à promouvoir des parcours innovants dans les appels à projets du FPSPP, en dotant l’annexe financière 2016 d’une ligne de 30 M€. L’expérimentation se définit notamment par son caractère dérogatoire des dispositifs mobilisés par rapport au droit commun.

 

Premier bilan

25 projets d’expérimentation dans les territoires sont actuellement financés à hauteur de 45 M€  par le FPSPP.

Sélectionnés sur leurs dimensions innovantes et territorialisées, ces projets financent des actions de formation pour les demandeurs d’emploi.

Collaborations entre acteurs et financeurs de la formation, les Comités Paritaires Interprofessionnels Régionaux pour l’Emploi et la Formation (COPAREF) et le Comité Paritaire interprofessionnel National pour l’Emploi et la Formation (COPANEF) sont impliqués dans le processus de sélection et d’évaluation des projets pour financement.

De l’accompagnement à la formation elle-même, les dispositifs sont entièrement revisités : logique pédagogique, modalités et supports avec l’intégration de nouvelles technologies.

L’objectif est de garantir l’adéquation de la formation au contexte et au tissu économique régional. OPCA, OPACIF, FONGECIF et organismes de formation co-construisent des formations et élaborent des actions les plus en adéquation possible avec le tissu économique régional.